Démocratie Participative

La démocratie locale ne consiste pas à élire un maire tous les 6 ans et à lui confier tous les pouvoirs sans contrôle ni discussion possible. Ainsi, par exemple, le conseil municipal doit cesser d’être une instance d’enregistrement et devenir le lieu où l’on débat sereinement, où chacun peut donner son avis et faire des propositions. Les habitants de Maisons-Alfort doivent être en mesure de suivre ses réunions sur le site internet de la ville. Les électeurs doivent pouvoir être consultés régulièrement, par voie de référendum local pour les principaux dossiers, ou par voie électronique, et être plus étroitement associés aux décisions qui les concernent directement par la création de conseils de quartier.

François Duluc - Renouveau Maisons-Alfort

Mon expérience d’élu local de la ville de Maisons-Alfort et du département du Val de Marne me rend particulièrement attentif aux problématiques de représentativité et d’implication des citoyens. J’attends de notre groupe de travail qu’il permette de mettre en place des solutions concrètes d’inclusion des populations et des élus d’opposition dans la gestion de notre ville.

Francois Duluc

Pilote du Groupe

Les Premières Propositions

Nous vous invitons à revenir régulièrement sur cette page, nous y publierons les propositions issues de nos groupes de travail menés avec nos concitoyens Maisonnais. 

Création de Conseils de quartier

Bien que la loi ne nous y contraigne pas, nous créerons des conseils de quartier pour permettre l’expression d’une réelle démocratie participative de proximité. Composés d’un élu, de 20 habitants tirés au sort et de 5 représentants associatifs, ils seront consultés sur les projets municipaux, formuleront des propositions et dialogueront au quotidien avec les habitants du quartier.

Permanences déconcentrées dans les quartiers

Afin d’apporter des réponses au plus près des préoccupations locales, nous organiserons des permanences du maire et de ses adjoints dans les différents quartiers de Maisons-Alfort. Nous serons à l’écoute des remarques, problèmes et sollicitations et remonteront les informations et consignes aux services de la ville pour une apporter dans les meilleurs délais une solution adaptée.

La commission des finances à l’opposition

Parce que la gestion quotidienne d’une commune ne peut être l’affaire seule de la majorité municipale, nous travaillerons dans un esprit toujours constructif avec les oppositions, démocratiquement élues et ainsi légitimes. Selon le modèle de ce qui se pratique à l’Assemblée nationale, nous confieront ainsi la présidence de la commission des finances à un élu de l’opposition. 

Share this Page